Non classé

DÉMOS : la remise tant attendue des instruments

Le nouvelles recrues de DEMOS - Photo Classictoulouse -

La deuxième édition du projet DÉMOS prend forme avec la remise des instruments aux nouveaux enfants bénéficiaires de cet ambitieux dispositif musical et éducatif. Le 14 janvier, plus de cent musiciennes et musiciens en herbe ont envahi pacifiquement mais avec ferveur la scène de la Halle aux Grains, pour y recevoir l’instrument de musique de leur choix.

Rappelons que DÉMOS signifie Dispositif d’Éducation Musicale et Orchestrale à vocation Sociale. Créé en 2010, tout d’abord en Île de France, ce beau projet, porté par la Cité de la Musique-Philharmonie de Paris, s’adresse à des filles et garçons de 7 à 12 ans pour leur proposer un apprentissage musical inscrit dans la durée et la régularité, garantissant la gratuité aux familles. Sa mise en œuvre s’appuie sur les compétences musicales des institutions éducatives et celles relevant du champ social. Il s’agit là d’agir sur les territoires prioritaires ou les zones rurales éloignés des institutions musicales traditionnelles.

Dans cette structure, chaque enfant se voit confier un instrument de musique pendant 3 ans Encadré par des professionnels, elle ou il suit 3 à 4 heures hebdomadaires de cours collectifs et retrouve les autres enfants du même territoire pour une répétition en orchestre « tutti » toutes les 6 semaines. Un grand concert est organisé en fin d’année dans un lieu emblématique du territoire. En général, chaque orchestre DEMOS est composé de 105 enfants. Il est constitué de 7 groupes instrumentaux de 15 enfants chacun couvrant l’ensemble des pupitres d’un orchestre symphonique.

Le projet régional

Un accord de coopération, signé en avril 2019, associe le département de la Haute Garonne et Toulouse Métropole dans la mise en œuvre et le financement d’un dispositif DÉMOS sur le territoire de l’agglomération et sur les territoires ruraux. Cette application toulousaine porte le nom « Orchestre DÉMOS Toulouse Métropole – Département de la Haute-Garonne ». L’Orchestre national du Capitole de Toulouse porte ce projet de développement sous la direction du chef d’orchestre, déjà très actif dans ce domaine, Christophe Mangou. Cette première édition s’est achevée à la fin de la saison 2021-2022 par deux concerts à la Halle aux grains et à la Philharmonie de Paris.

L’accueil effervescent de la deuxième « cohorte »

À la rentrée 2022, une centaine d’enfants issus de la métropole et du Département a intégré pour trois ans la deuxième édition de ce dispositif en Haute-Garonne. Après une première initiation au chant et à la musique, ces jeunes musiciennes et musiciens ont donc été accueillis ce samedi 14 janvier 2023 sur la scène de la Halle aux Grains afin d’y recevoir leurs instruments, en présence des familles et des autorités impliquées. Le chef d’orchestre Christophe Mangou encadrait et dirigeait cette foule bigarrée de jeunes enfants ainsi que l’ensemble instrumental des musiciens professionnels chargés d’encadrer les jeunes stagiaires.

Christophe Mangou et la pratique du Soundpainting – Photo Classictoulouse –

A cette occasion, Christophe Mangou a initié sa deuxième « cohorte » à la pratique du Soundpainting, ce langage gestuel de création artistique multidisciplinaire en temps réel, élaboré dans les années 70. Destiné à des musiciens, des danseurs ou des acteurs, ce langage en évolution constante comporte une multitude de signes de la main et du corps qui indiquent aux exécutants différents types d’actions sonores et gestuelles spécifiques. Pratiquant cette technique avec autorité et générosité, Christophe Mangou est fidèlement suivi par les jeunes exécutants mais aussi (un peu moins adroitement…) par un public ardemment sollicité par le « Soundpainter » en chef !

Le soutien des responsables et la remise des instruments

A l’issue des démonstrations de Soundpainting et de chant accompagné, les autorités tiennent à exprimer leur soutien résolu à cette initiative. Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président la métropole, Francis Grass, adjoint au maire en charge de la commission culture, ainsi que le représentant de l’Assemblée départementale, partie prenante du projet, soulignent l’intérêt de cette démarche.

Les interventions des autorités. Ici à droite, celle du maire Jean-Luc Moudenc – Photo Classictoulouse –

Les “nouveaux” bénéficiaires sont ensuite rejoints par les “anciens” de la première édition. Et c’est encore à Christophe Mangou que revient la tâche de procéder à l’attribution des instruments de musique. On peut alors assister à une réjouissante et émouvante pagaille, proche de la découverte des cadeaux au pied du sapin de Noël ! L’enthousiasme des enfants recevant ces instruments (certains plus grands qu’eux-mêmes !) réjouit l’ensemble de l’assistance.

La remise des instruments – Photo Classictoulouse –

Nous aurons l’occasion de reparler de cette initiative innovante et généreuse, au bénéfice du caractère collectif et social de la musique, au bénéfice des jeunes de notre territoire.

Serge Chauzy

Partager

Bienvenue sur votre nouveau site Classic Toulouse !

Classic Toulouse évolue

Comme vous pouvez le constater, son look et son architecture ont sensiblement été modifiés. Sans changer quoi que ce soit au contenu rédactionnel, l’objectif a été de privilégier les visuels sous toutes leurs formes. Et de rendre plus visible l’actualité immédiate.

L’équipe de rédaction : Annie, Serge et Robert, souhaite vivement vous retrouver toujours et encore plus nombreux.