Concerts

Toulouse reçoit le hr-Sinfonieorchester Frankfurt

Les musiciens du hr-Sinfonieorchester Frankfurt - Photo Ben Knabe -

Cette saison 2023-2024 des Grands Interprètes accueille quelques-unes des grandes figures internationales de la musique. Outre celles qui ont tissé des liens étroits avec la Ville rose, quelques nouveaux venus viennent l’enrichir. C’est le cas de grandes formations symphoniques comme le hr-Sinfonieorchester Frankfurt, l’un des orchestres d’Europe les plus réputés. Le 1er décembre, à la Halle aux Grains, il sera dirigé par le chef français Alain Altinoglu et accompagnera le jeune pianiste canadien Jan Lisiecki.

Fondé en 1929, le hr-Sinfonieorchester Frankfurt a porté au cours de son histoire les noms de Frankfurter Rundfunk-Symphonie-Orchester, jusqu’en 1950, puis Sinfonie-Orchester des Hessischen Rundfunks jusqu’en 1971, et Radio-Sinfonie-Orchester Frankfurt. Basé à Francfort, l’ensemble dépend de la Hessischer Rundfunk, la radio du Land de Hesse, à l’origine de nombreuses commandes. De ce fait, la musique contemporaine occupe une large place au sein de ses programmes.

Avec l’arrivée d’Eliahu Inbal à sa tête, le répertoire de l’orchestre s’est élargi aux œuvres de Bruckner et Mahler, puis la musique de la période classique et la musique américaine se sont développées avec Hugh Wolff, enfin les musiques nordiques avec Paavo Järvi.

Alain Altinoglu a étudié au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Il y est depuis 2014, Professeur de la classe de direction d’orchestre. En 2019, il a été nommé à la tête du hr-Sinfonieorchester à compter de la saison 2021-2022. En 2023, son contrat est prolongé jusqu’à la saison 2027-2028. Alain Altinoglu occupe également le poste de directeur musical du Théâtre Royal de la Monnaie depuis janvier 2016. En tant que chef invité, il est régulièrement demandé par les plus grands orchestres du monde et dirige dans les théâtres lyriques les plus prestigieux comme le Metropolitan Opera de New York, le Royal Opera House Covent Garden, le Wiener Staatsoper…

Le chef d’orchestre Alain Altinoglu et le pianiste Jan Lisiecki – Photos Marco Borggreve et Christoph Köstlin –

À l’âge de 27 ans, le pianiste canadien Jan Lisiecki, invité comme soliste de ce concert du 1er décembre, donne plus d’une centaine de concerts annuels dans le monde entier. Il a déjà travaillé en étroite collaboration avec des chefs d’orchestre tels qu’Antonio Pappano, Yannick Nézet-Séguin, Daniel Harding, Manfred Honeck et Claudio Abbado.

Il sera à Toulouse le soliste du très romantique Concerto pour piano et orchestre en la mineur, opus 16, d’Edvard Grieg. Cet authentique chef-d’œuvre fait partie du répertoire du romantisme tardif abordé par les plus grands pianistes. Terminé durant l’année 1875, il a été exécuté pour la première fois par l’auteur à Leipzig quatre ans plus tard.

Le concert toulousain s’ouvrira sur une… ouverture. Celle du grand compositeur tchèque Antonín Dvořák. Ecrite en 1891, elle constitue la première partie d’un triptyque intitulé « Nature, vie et amour ».

Le concerto pour piano et orchestre en la mineur op. 16, d’Edvard Grieg est le seul concerto achevé du compositeur. Ecrit en 1868, il fait partie de ses œuvres de jeunesse (il a alors 25 ans). Il a pour thème essentiel l’amour fougueux, évoquant la double image de son épouse Nina H. Grieg et de leur fille nouvelle-née.

Le programme du concert se conclura sur les célèbres Tableaux d’une exposition de Modeste Moussorgski dans l’orchestration de Maurice Ravel. Originellement destinés au piano, les Tableaux d’une exposition furent composés par Moussorgski, en 1874, après sa visite d’une rétrospective consacrée au peintre Viktor Hartmann, son ami, qui venait de décéder. Ébloui et ému, le compositeur tenta de fixer en l’espace de dix pièces, unifiées par un célèbre thème de « promenade », le parcours d’un visiteur entre les scènes pittoresques. Maître des couleurs orchestrales, Maurice Ravel en signa en 1922 l’orchestration la plus aboutie, à même de faire briller les talents des musiciens d’un grand orchestre.

Serge Chauzy

Programme du concert donné le 1er décembre 2023 à la Halle aux Grains de Toulouse

  • Antonín Dvořák : In der Natur (Dans la nature) opus 63
  • Edvard Grieg : Concerto pour piano et orchestre en la mineur op. 16
  • Modeste Moussorgski : Tableaux d’une exposition (Orchestration Maurice Ravel)

Partager

Bienvenue sur votre nouveau site Classic Toulouse !

Classic Toulouse évolue

Comme vous pouvez le constater, son look et son architecture ont sensiblement été modifiés. Sans changer quoi que ce soit au contenu rédactionnel, l’objectif a été de privilégier les visuels sous toutes leurs formes. Et de rendre plus visible l’actualité immédiate.

L’équipe de rédaction : Annie, Serge et Robert, souhaite vivement vous retrouver toujours et encore plus nombreux.